Dragon ball advanced adventure

dragon ball advanced adventures


                         

Atari / Dimps


Date de sortie : 17/06/2005
Type : Action / Plates-formes
Classification : Pour tous publics

Bien que Dragon Ball Z : Buu's Fury n'ait pas eu droit aux honneurs d'une sortie européenne, nous aurons bientôt la chance de recevoir Dragon Ball Advanced Adventure. Développé par les membres de l'équipe qui est à l'origine de la saga Budokai, ce jeu est également très intéressant dans le sens où il reprend le tout début du manga Dragon Ball. Pas de super-guerrier, pas de voyage interplanétaire mais du Goku de trois centimètres de haut et surtout la joie de revenir sur ses toutes premières aventures. Je vous invite donc à cette première présentation du jeu qui arrivera dans quelques temps dans toutes les bonnes GBA.
Bien que la saga Dragon Ball Z ait déjà eu droit à de multiples adaptations vidéoludiques (et ce n'est pas prêt d'être terminé), peu de titres se sont penchés sur la jeunesse de Son Goku, les développeurs lui préférant les frasques interstellaires des super Saiyan, davantage ancrées dans le domaine du Shonen Manga avec tout ce que cela implique de combats, de dépassement de soi et grandes valeurs. Dragon Ball Advanced Adventure est donc encore plus précieux puisqu'il fait montre d'un total respect de l'oeuvre de Toriyama en suivant à la lettre les premiers volumes du manga. Maintenant, si on aurait aimé avoir droit à un RPG (dans la veine de ceux sortis sur Famicon), c'est le genre beat'em all qui a été choisi par Dimps pour nous conter l'histoire du roi des singes.



Les ennemis sont fidèles au manga mais ils ne sont malheureusement pas en très grand nombre.



Malheureusement, si l'excitation de la découverte rebondit très souvent sur d'agréables surprises, on est un peu déçu du résultat. C'est assez paradoxal puisque d'un côté on avance dans le jeu sans éprouver énormément de sensations et en contrepartie, on veut absolument voir la suite pour savoir quel passage du manga a été mis en scène. Mais commençons par le commencement. Le soft débutera donc lorsque Son Goku partira de chez son grand-père adoptif pour parcourir le monde à la recherche des boules de cristal. Découpé en missions, accessibles par le biais d'une carte, vous allez devoir parcourir des niveaux en vue horizontale en affrontant les ennemis qui arriveront à intervalles réguliers pour entraver votre route. On se retrouve ainsi devant un beat'em all lambda mais très sympathique à parcourir d'autant que tous les ennemis sont bien entendu issus du manga. La construction du jeu est également judicieuse puisque chaque mission sera rattachée à un événement particulier de la BD.



Le mode Scénario suit scrupuleusement les premiers volumes du manga.



Par exemple, le premier niveau se déroulera aux abords de la demeure de Son Goku et se terminera lorsque notre héros rencontrera la tortue de mer de Tortue géniale aux prises avec un gigantesque loup revêtu d'une armure. S'en suivra ensuite un combat contre le monstre qui conclura cette première mission. Ensuite, quelques dialogues feront avancer l'intrigue puis on passera à la deuxième mission durant laquelle vous devrez poursuivre Oolon transformé en missile, grâce à votre kinto-un (le nuage magique). Ce passage, présent dans le premier volume du manga, est bien mis en scène même si il reste beaucoup trop court. Et c'est bien là que se situe le premier problème qui fait que le jeu comporte des missions un peu trop longues ou beaucoup trop courtes. A ce titre, on pourra prendre pour exemple la troisième mission où vous devrez uniquement affronter Yamcha. Une fois de plus, on est ravi de retrouver l'exacte réplique du combat présenté dans l'animé mais le combat terminé, vous vous envolerez déjà vers la mission suivante, un peu frustrant.



Le jeu incorpore habilement des phases d'action pure et de plates-formes...



Ce qui est aussi un peu frustrant se situe au niveau des mouvements de Son Goku. Bien que ceux-ci s'étofferont au fur et à mesure que l'aventure progressera, on est étonné que certaines actions ne soient réalisables qu'à des moments bien précis. Par exemple, en plus des traditionnels enchaînements automatiques coup de pied/coup de poing, Goku pourra utiliser son bâton magique pour sélever dans les airs. Sympa mais pourquoi restreindre ce mouvement à des endroits bien précis ? On se rabattra alors sur la possibilité de faire rapidement tourner son bâton pour venir à bout de plusieurs ennemis mais ceci ne masque pas le manque d'ambition du jeu. C'est d'autant plus agaçant qu'il y a de très bonnes idées, comme le fait que Goku évolue au cours du jeu et peut alors se servir de Kamehameha, après l'avoir appris lors de l'épisode du mont Fry Pan (volume 2 du manga). Après, si on termine en un rien de temps les 8 niveaux qui constituent le mode principal, on peut cependant continuer à s'amuser comme un petit fou avec l'autre challenge qui n'est autre qu'un jeu de baston. A ce sujet, précisons que le mode principal, est construit autour de plusieurs genres comme de la plate-forme, de l'action et des combats, ces derniers étant amenés par l'histoire. Comme je le disais plus avant, Dimps a eu la judicieuse idée de nous permettre de participer à des matchs en 1V1 par le biais d'un mode spécifique. L'astuce est excellente même si le nombre de combattants n'est que de six personnages. De plus, vous devrez débloquer la plupart d'entre eux dans le mode Scénario en récupérant des boules de cristal. Notez également que la palette de coups des combattants sera plus riche que dans le mode Aventure. En ce qui concerne les mouvements, il est assez drôle de constater que vous pourrez même disposer, tout comme dans Budokai 3, de téléportations pour vous retrouver dans le dos de votre adversaire ou envoyer votre adversaire valdinguer dans les airs pour le rouer de coups.



... mais aussi de baston pour le plus grand bonheur des fans.



Les graphismes sont assez détaillés mais on a vu mieux sur GBA. Néanmoins, ici aussi, on sent que les développeurs se sont donnés du mal puisque vous retrouverez bien les mimiques de tous les personnages de la série. De la course typique de Son Goku à l'Attaque du loup de Yamcha en passant par la gestuelle de Tenshinhan, tout est respecté à la lettre et devrait faire hurler de plaisir le Gokuphile qui sommeille en vous. Concernant le bestiaire, on peut par contre émettre quelques doutes puisque si tous les ennemis sont une fois de plus issus de l'imagination de Toriyama, vos adversaires ne sont pas très nombreux au final. On y retrouve cependant Tai Pai Pai, le grand-père de Son Goku, les ptérodactyles emblématiques du manga, l'Armée du Ruban rouge... Pour rester dans le respect de l'oeuvre, Dimps a également pensé à récupérer les digits sonores, ce qui contribue une fois encore à une délectable immersion. Entendre le bruit caractéristique du nuage magique ou les gimicks vocales de Goku (qui a parfois tendance à singer ce bon vieux Link) nous transporte littéralement dans l'action qui en devient dès lors plus intense.



Un des tout premiers véritables combats de Son Goku. Notez au passage le respect de la gestuelle de Yamcha.



Dragon Ball Advanced Adventure est le témoin d'une véritable passion pour l'oeuvre originale. Les développeurs ont en effet réussi à retranscrire parfaitement le début de ce manga culte et a mélanger les genres pour donner au final quelque chose de très intéressant. Cependant, on ne peut nier que le titre souffre de pas mal de problèmes liés à la faible durée de vie, au manque d'ennemis, à des niveaux soit trop longs ou trop courts ou encore à certaines actions cloisonnées par un cheminement dirigiste. En l'état, je dois dire que la réalisation de Dimps est soignée et il est certain que les fans de Toriyama ne seront pas déçus. De plus, le fait d'avoir inclus un vrai jeu de combat est une idée lumineuse, même si ce dernier est bien entendu moins élaboré et dynamique que le Supersonic Warriors sorti il y a peu en Europe. Bref, vous pouvez attendre de pied ferme ce nouveau jeu tiré de l'univers Dragon Ball qui arrivera à point nommé pour nous faire oublier que nous devrons passer par la case Départ sans toucher à Buu's Fury ou bien encore Dragon Ball Z : Sagas.

j'adore ce jeu avec tous les bonus et perso..

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site